Ma réconciliation avec Michel Et Augustin...

Publié le 8 Décembre 2011

Il paraît que je n'avais pas été très sympa avec Michel Et Augustin, même Clo la Frisée m'avait fait la morale en me disant, deux points ouvrez les guillemets : "tu y as été un peu fort sur les cookies Michel Et Augustin car moi je les trouve très très bons...sinon t'as perdu combien de kilos cette semaine???" et oui, c'est ma copine et les discussions de cop's se terminent souvent ainsi.

Moi, je ne trouve pas avoir été si dure avec ces fameux cookies, j'ai pas adoré alors je le dis, c'est un peu le but de mon blog car si je suis gentille avec tout le monde, ça ne fait pas avancer le schmilimiliblikllinajjssrswd...

 

Alors quand j'ai vu ce paquet de gâteau aves des gros yeux qui me suivaient, j'ai fondu et jai flanqué vite fait bien fait ces Petites Paillolines Michel Et Augustin dans mon caddie Carrefour Market.paillolines.JPG

Alors déjà, j'ai décidé de renommer ces gâteaux car Paillolines c'est pas fastoche à dire alors depuis que je les ai achetées, c'est "Paillotines".

C'est une tuerie, c'est des Palmito mais en 1000 fois mieux.

Les Petites Paillolines sont à la fois moelleuses et croquantes, pas trop sucrées, bien caramélisées à certains endroits mais pas écoeurantes avec un soupçon de vanille au poil.

Tous les ingrédients sont justement dosés car les Petites Paillolines sont feuilletées à souhait, croustillantes et présentées dans un bel emballage jaune rigolo.

Très pratique pour mettre un goûter dans son sac à main, les Petites Paillolines sont présentées en 4 sachets individuels.

 

Alors, c'est bon Michel Et Augustin, on fait la paix...je ne veux pas me fâcher avec vous car je veux qu'on m'offre pour mon anniversaire, mon poids en Petites Paillolines...par contre, il va peut-être falloir penser à en commercialiser des géantes pour cette occasion.

 

Petites Paillolines de Michel Et Augustin, 2,40€ à Carrefour Market

 (pas encore trouvées au Monoprix)

Rédigé par Ma Culotte à Pois

Publié dans #Miam Miam

Repost 0
Commenter cet article